Mario

Transformé du tout au tour

« Éternel, mon Dieu, j’ai crié à toi, et tu m’as guéri. » (Psaume 30.3)

Je suis d’origine gitane. À l’âge de quinze ans, je me suis fait baptiser sans réaliser ce que je faisais, car ma mère était atteinte d’un cancer et je pensais qu’ainsi, elle guérirait. Et elle a vraiment été guérie par le Seigneur, mais sûrement pas à cause de ma démarche accomplie sans la comprendre.

Moi, j’étais jeune et je voulais m’amuser, profiter de la vie. Je me suis marié à une jeune fille prénommée Maria dont le père était pasteur, et pourtant je ne comprenais toujours rien à l’Évangile. J’aimais la vie, les bars, etc. Je travaillais, mais une grande partie de mon argent passait dans l’alcool. Oh, je n’étais pas vraiment un alcoolique… plutôt un « bringueur » ! J’avais des amis partout. Si mes copains habituels n’étaient pas quelque part, je m’en faisais aussitôt de nouveaux. Tout le monde m’aimait bien !

Je ne me rendais pas compte que je rendais ma femme malheureuse. J’avais l’impression d’être un bon mari, car je ne levais jamais la main sur elle. Mais c’était loin de lui suffire !

Au bout d’un certain temps, elle est tombée gravement malade. Elle était atteinte d’une « polyarthrite articulaire généralisée ». Il est très rare que cette maladie soit généralisée. Maria  souffrait le martyre ! À cause de cette maladie, les os de son corps se déformaient. Je l’entendais geindre la nuit dans son sommeil. Elle consultait des spécialistes, mais personne ne pouvait rien pour elle.

Au bout d’un certain temps, j’ai repris ma vie habituelle, mais l’état de ma femme empirait. Un jour, un médecin m’a prévenu qu’elle risquait de mourir. Alors je me suis enfin souvenu de Dieu et j’ai dit : « Seigneur, il n’y a que toi qui puisse faire quelque chose. »

J’ai déclaré à ma femme : « Dieu n’a pas dit son dernier mot », mais elle m’a répondu que nous étions trop mauvais pour que le Seigneur nous bénisse.

J’ai décidé d’agir et j’ai déplacé ma caravane pour me rendre à la Mission chrétienne. Le soir, à la réunion, le pasteur a demandé aux malades de s’avancer. « Surtout ne doutez pas, croyez que vous avez reçu la guérison », a-t-il recommandé.

Et Maria a été guérie ! Elle qui, auparavant, n’avait plus la force de rien faire a repris ses activités quotidiennes ! « Le Seigneur m’a guérie, il faut témoigner partout ! » s’est-elle écriée. Auparavant, nous ne parlions jamais de Dieu aux autres, mais ce miracle a tout changé pour nous deux.

Je me suis enfin converti au Seigneur et j’ai décidé de rattraper le temps perdu en travaillant beaucoup pour lui. Et un jour, Dieu m’a appelé à son service ! J’ai fait des études et je suis devenu prédicateur de l’Évangile et aumônier dans les prisons !

Avec le Seigneur, l’impossible n’existe pas. Nous avons un Dieu vivant ! 

Date posté: 
2017-08-01
Prénom témoin: 
Mario
Catégorie: 
Guérison